27 avril 2018

l’Académie de Créteil à l’honneur sur Ludovia 2011

Après plusieurs pays ou régions qui ont été mis à l’honneur sur Ludovia (Poitou-Charentes, Québec, Maroc, Catalogne, Norvège,..), nous avons choisi de mettre en avant une Académie qui mène plusieurs axes de développement des usages des TICE dans ses établissements. Innovation, diversité et multiplicité des actions font de Creteil une Académie à l’heure du numérique

L’académie de Créteil s’est engagée dans un processus de constitution d’un réseau d’écoles, de collèges et de lycées numériques, marquant ainsi sa volonté d’innovation et de modernité.
La multiplicité des actions est éloquente : extension du réseau des collèges numériques expérimentaux, mise en place de la première « école numérique » à Pantin (93), poursuite du plan des écoles numériques rurales, extension de l’expérimentation sur l’usage des manuels numériques au collège, expérimentations sur l’usage des tablettes numériques, développement de l’usage du numérique pour les établissements d’accueil du handicap, préparation au bac mixte (présentiel et à distance) dans le cadre des modules de repréparation de l’examen par alternance (MOREA) pour les élèves qui souhaitent repréparer leurs épreuves « autrement », expérimentations, l’usage et la création de jeux sérieux ( le projet Donjon et Radons se fait en partenariat avec le LIP6 de Paris 6, Le Groupe Compas de l’institut de l’ENS ULM, Les sociétés  Ad-Invaderset et Microsoft) et de la 3D stéréoscopique. Toutes ces actions sont accompagnées par le « pole numérique académique  ».
Pour aider tous les usagers à développer de nouvelles compétences, le pole numérique académique produit des « médiafiches », destinées à la formation et a aider les enseignants dans la maitrise des nouvelles technologies (TNI, baladeurs). Par le pole numérique, l’académie a également créé un salon numérique permanent au sein du CDDP du Val-de-Marne pour  présenter les différentes technologies éducatives aux enseignants, formateurs et collectivités en partenariat avec les constructeurs et éditeurs numériques.
Les collèges numériques expérimentaux et les écoles numériques expérimentales visent à adapter les espaces pédagogiques réels et virtuels pour qu’ils permettent aux élèves et aux enseignants d’utiliser les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE). L’objectif est de rendre l’élève davantage acteur de ses apprentissages grâce à l’interactivité du numérique. L’évaluation des situations expérimentales se fait notament en partenariat avec le laboratoire STEF de l’ENS Cachan.
Quelques exemples :
- Au collège Théodore Monod de Gagny (93), l’usage de l’informatique est devenu quotidien grâce à l’investissement de l’équipe pédagogique.  Depuis  5 ans, une classe  a intégré l’utilisation d’ordinateurs portables. En outre, il y a deux ans, le rectorat de Créteil a doté l’établissement de 2 classes mobiles d’ultraportables, soit 50 ordinateurs, et d’un ensemble d’ordinateurs mobiles pour le centre de documentation et d’information (CDI). Cet apport a également permis de mettre en œuvre des procédures généralisées de vie scolaire.
-Au collège Georges Sand de Crégy-les-Meaux (77)  a été précurseur dans l’utilisation de la baladodiffusion et des espaces numériques de travail (ENT). Depuis trois ans, une discipline, l’allemand,  a intégré l’usage de baladeurs fournis par le rectorat de Créteil. Comme au collège Théodore Monod, l’établissement dispose depuis deux ans de classes mobiles d’ultraportables et d’un ensemble d’ordinateurs pour le CDI. L’établissement a aussi expérimenté l’utilisation des manuels numériques pour les classes de 6e  et de 5e, action qu’il compte continuer à promouvoir en classe de  4e.
- Au collège La Boétie de Moissy-Cramayel (77), l’établissement a toujours développé des activités originales dans l’utilisation des TICE. Cette année, son équipe s’est lancée dans l’utilisation de tablettes numériques fournies par le rectorat de Créteil.  Les usages se développent particulièrement dans le cadre de l’expérimentation scientifiques virtuelle, la prise de notes et la simulation à partir d’applications spécialisées ou de jeux.
- Au collège Eugène Chevreul de L’Hay-les-Roses (94) a mis les TICE  au coeur de sa pédagogie. L’établissement a lui aussi expérimenté les manuels numériques en classes de 6ème et de 5èm et bénéficie de la présence de classes mobiles d’ultraportables et d’ordinateurs pour le CDI qu’il  utilise souvent pour des dispositifs d’accompagnement des élèves. Enfin, cette année, il s’est tourné  vers l’usage des jeux sérieux et de la 3D stéréoscopique.
Le fait d’être un collège numérique apporte une plus-value tant au niveau de la motivation  des élèves que de l’implication et de l’enthousiasme des enseignants dans ces processus. Les facilités offertes par ce matériel permettent non seulement d’impacter la pédagogie mais aussi de développer les relations entre les parents et les équipes éducatives. Les expérimentateurs, qui notent un réél bénéfice en termes d’acquisition des savoirs, souhaitent continuer dans cette voie.
En soutien des Inspections académiques, le Pôle Numérique apporte aujourd’hui son expertise dans l’aide à la décision des collectivités en ce qui concerne les équipements des écoles. Cette expertise est également mise au service des équipes de circonscription à propos des ressources numériques actuellement disponibles.
Le pôle a mis en place un dispositif qui agrége un lieu et une exeprtise. Le lieu, le Salon Numérique Permanent (SNP), accueille des délégations composées de responsables des collectivités et d’ équipes de circonscription. L’expertise est quant à elle apportée par le réseau des enseignants du pôle, au fait des solutions les plus adaptées aux contraintes qu’impose une mise en oeuvre pédagogique efficiente.
Ce dispositif tire parti des nombreuses expérimentations menées dans le premier degré : tablettes numériques à L’Haÿ-Les-Roses et à Créteil, TNI mobiles dans 21 écoles, tableaux tactiles à Pantin, balladodiffusion dans une douzaine d’école de l’académie et bien d’autres encore. Comme celles mises en place dans le second degré, elles font l’objet d’observations ciblées de la part d’équipes universitaires (Paris 6, Paris-Descartes, UPMC, Cergy-Pontoise, l’ENS Cachan), avec lesquelles le pôle numérique prend soin de s’associer systématiquement.
Une attention toute particuière à l’étude systémique OPPIDUM (Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes du Multimédia à l’école), menée actuellement par le laboratoire Éducation et Apprentissage de l’Université Paris-Descartes sur les usages des technologies à l’école primaire. En partenariat avec la Ville de Saint Maur (94), l’Inspection Académique et le Pole numérique, cette étude qualitative devrait donner lieu à un ensemble de résultats et de recommandations en direction des prescripteurs.
Dans le cadre des séminaires à destination des cadres de l’éducation nationale, les résultats de ces experimentations constituent des éléments de compréhension des processus de mise en oeuvre des technologies en éducation, des modes d’appropriation des enseignants et des élèves et des effets sur l’activité d’enseignement et d’apprentissage.

About Organisation

Organisation Ludovia 2011 : Université d'été de la e-Education et des Applications Multimédia ludiques et Pédagogiques. 8ème édition./ Née le 7 juillet 2004