24 novembre 2017

Association des Maires de France

L école de demain c’est déja aujourd’hui

Imaginer est le titre de ces rencontres LUDOVIA cette année, alors imaginons l’école, dans laquelle tous les éléves de France bénéficieraient des richesses du numérique par et pour le numerique.

  • Imaginons une école dans laquelle le matériel ne crispe plus les décideurs / financeurs mais dans la quelle tous arrivent avec le terminal de leur choix ordinateur, tablette, smartphone élargi, lunette numérique, écran souple ….
  • Imaginons une école dans la quelle les maîtres ne sont plus des passeurs de connaissance , car la connaissance est devenue accessible par tous et pour tous par les réseaux, mais davantage des créateurs de compétences et développeurs d’intelligence.
  • Imaginons une école dans la quelle l’enseignant dispose de ressource extraordinaire de connaissance et de contenu pédagogiques numériques en plus des manuels numérisés classiques.
  • Imaginons que le travail des enseignants soit mis en commun sur des plate-formes d’échanges pour donner à chaque élève le meilleur.
  • Imaginons que enseignants et élèves bénéficient de formations appropriées à l’usage du numérique et à ses règles , et, pas uniquement à la maîtrise d’un outil.
  • Imaginons que la mobiquité interne à l école ouvre l école sur l’autre temps de l’enfant qui est celui de la vie familiale, ludo-éducative, sportive, …… et qu’ainsi l’école bénéfice de e- inclusion.
  • Imaginons une école rurale qui voyage dans le château de Versailles en temps réel et en interaction, comme les élèves qui s’y rendent en car , ou bien encore la classe de miss Robinson à Londres échangée, le temps d’une heure, avec celle de Madame Durand en Lozére.Pour tout ceci il sera nécessaire de repenser une gouvernance plus ouverte plus partenariale plus inclusive avec les partenaires territoriaux qui prennent en charge quotidiennement tous les temps de l enfant, car avant d’être un élève ,l’écolier est avant tout un enfant avec une famille vivant sur un territoire donné.

    De s’assurer de la connexion partout en France auprés de toutes les écoles de France d’un accés internet raisonnable pour étudier et enseigner.
    Aux cotés des écoles primaires les mairies de toutes la France ont toujours été des acteurs essentiels et le demeurent, elles ont d’ailleurs obtenues par la voix de l’Association des Maires de France dans les recommandations du Ministre que soient placées en priorité les connexions des écoles partout en France avec une aide de l’état pour parvenir, quelques soit le mixte technologique, à un droit d’accés équitable au débit Internet.

    Enfin l’enjeux du numérique à l école se joue bien ici auprés du citoyen de demain qui débute à l’école primaire accompagné par sa famille, les personnels éducatifs territoriaux ou associatifs et les enseignants le tout au sein d’un territoire communal au cœur du dispositif.

    Nous nous réjouissons donc de l’annonce d’un comité d’expert rattaché au CNNum pour accompagner ces enjeux primordiaux pour notre société.

    Pascale Luciani-Boyer

    Membre du CNNum
    Représentante de l’AMF
    présidente commission Numérique de l’AMIF

Commentaire

*