24 novembre 2017

Fédération de Wallonie et délégation à l’honneur

logo-delegation-wallonieplus de 10 ans, de la lutte contre la fracture numérique à l’école une priorité. Après le plan Cyberécole lancé dès 1999, il y eu en 2005, la mise en œuvre du Projet Cyberclasse, relatif à l’équipement informatique des écoles.

L’échéance de ce Plan Cyberclasse et de l’installation des 40 000 ordinateurs (avec leurs serveurs) au sein de 3 350 implantations scolaires relevant de l’enseignement primaire, secondaire, spécialisé et de promotion sociale et situées en Région wallonne étant programmée en 2013, une Task Force, créée à l’initiative des Ministres de l’Enseignement et des Technologies nouvelles, a donné naissance à deux appels à projet « Ecole numérique » (2011 et 2013) afin de booster le « numérique au service du pédagogique » dans l’enseignement.

Les Ministres poursuivent ainsi, en étroite concertation avec les acteurs de l’enseignement, une dynamique d’implémentation des technologies de l’information et de la communication dans tout notre enseignement en Fédération Wallonie Bruxelles, en ce compris dans les catégories pédagogiques de nos Hautes écoles. Ainsi plus de 100 écoles, tous réseaux confondus, ont été désignées suite au dépôt de près de 600 dossiers de candidature.  C’est dire combien la mesure crée l’unanimité.

Portables, TBI, baladeurs numériques, caméras et appareils photos numériques, tablettes et autres smartphones, clouding, cyberclasses mobiles seront désormais expérimentés dans le cadre de ces 100 projets pilotes. Le Ministre Jean-Claude MARCOURT précise : « l’objectif reste d’améliorer la qualité de notre enseignement, les approches pédagogiques innovantes, la motivation des étudiants, leur démarche créative et critique ainsi que l’individualisation des apprentissages. »

Toutes ces actions, menées par les différents ministres et administrations, poursuivent les objectifs stratégiques proposé en 2009 dans le nouveau Plan TIC pour l’éducation, a savoir  :

– implémenter davantage l’usage des TIC dans l’approche pédagogique tout au long du cursus éducatif afin de dynamiser et motiver les apprentissages par des outils et des approches plus en phase avec la réalité des jeunes et l’évolution de notre société et des technologies ;

– créer les conditions afin que le système éducatif tire profit de la société numérique pour soutenir l’épanouissement des jeunes et développer leurs compétences, leur créativité, leur esprit critique, leurs capacités d’analyse, ce, notamment, pour dépasser le stade de la simple « consommation » des TIC ;

– améliorer et moderniser le fonctionnement de la Communauté éducative par une mise à disposition des outils TIC adéquats, ce via la création, dans le cadre des synergies entre la Wallonie et les Communautés française et germanophone, d’un Centre de ressources alliant pédagogie et TIC, qui animera des Réseaux d’échanges d’outils et de bonnes pratiques transversaux et/ou au sein des différents niveaux d’enseignement et des différentes disciplines.

« La numérisation de la société implique de nouvelles orientations et dynamiques pour l’école et c’est dans cette direction que nous entendons pousser la Communauté française et la Wallonie et soutenir les initiatives de ses enseignants » concluent Jean-Claude MARCOURT et Marie-Dominique SIMONET.

 

 

Commentaire

*