21 octobre 2018

Florence Andreacola

Elle mène actuellement une recherche interdisciplinaire (SIC & Informatique) de niveau Doctorat à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse sur les technologies numériques, l’interaction sociale et le partage dans le contexte muséal. Elle est à ce titre Monitrice en Sciences de l’Information et de la Communication, Option Muséologie dans cette même université et membre de l’Équipe Culture et Communication du Centre Norbert Elias (UMR 8562 : EHESS, UAPV, AMU).

Muséologue diplômée de l’Université de Liège (Master en histoire de l’art et archéologie, spécialisation muséologie et interprétation du patrimoine culturel), elle a participé à de nombreux projets d’expositions en France et en Belgique : conception d’expositions, médiations, études des publics.

 

ANDREACOLA, F., L’écrit dans les expositions – Formes et réceptions, dans les actes de la journée d’étude Les expositions d’archives et leurs publics – bilan – mutations – perspectives, Presses universitaires d’Angers, 2013, à paraitre.

POLI, M-S., ANCEL, P., ANDREACOLA, F., «Spoliés ! L’ »aryanisation » économique en France 1940-1944» – La réception de l’exposition, Rapport d’évaluation au titre du label d’exposition d’intérêt national, juin 2011, 103 p.

ANDREACOLA, F., POLI, M-S., L’évaluation de l’exposition. Cadre, enjeux et méthode dans le catalogue de l’exposition «Spoliés ! L’ »aryanisation » économique en France», 2010, p. 65-69.

ANDREACOLA, F., Le musée de la préhistoire de l’Université de Liège dans La Vie des Musées, n ° 21, 2009, p. 25.

Commentaire

*